Utiliser la lumière pour imprimer en 3D

Un groupe de chercheurs de Californie a développé une nouvelle technique d’impression 3D qui ne passe pas par une impression 2D par couches successives afin de créer le volume. Ils ont baptisée cette technique fabrication additive volumétrique par reconstruction tomographique, ou plus simplement lithographie axiale calculée, elle permet de créer des objets en quelques minutes, en se basant sur une technologie utilisée en radiothérapie, pour délivrer des doses de radiations de manière précise à des patients.
Ils ont créé une machine capable d’imprimer l’intégralité des objets simultanément, éliminant ainsi tout besoin de structures de support nécessaires pour imprimer certaines formes avec les techniques classiques. En évitant la méthode par couches, les objets produits ont une finition beaucoup plus lisse.

Ce procédé permet d’utiliser une large palette de résines différentes pour varier ses impressions. © American Association for the Advancement of Science

Ce nouveau procédé fonctionne grâce à un projecteur contrôlé par ordinateur. Celui-ci envoie des images en 2D à travers un gel photosensible en rotation. “Lorsque les photons arrivant sous des angles différents se croisent, le gel durcit. L’objet apparaît alors progressivement, tel un fantôme. Une fois terminé, le reste du gel peut être évacué grâce à un rinçage avec un solvant, laissant l’objet solide entier.”