TeamLab “au-delà des limites”

« Il s’agit d’une installation immersive et interactive par delà les frontières de l’art, de la science, de la technologie et du créatif. Les tableaux évoluent en fonction des déplacements des visiteurs pour un dépaysement onirique garanti. » voilà comment la cité des sciences présente l’exposition du collectif TeamLab présente à la villette jusqu’au 9 septembre.

La DistyTeam en ballade dans TeamLab

Originaire du Japon, le collectif TeamLab a fait du digital son point d’orgue. Depuis 2001, ils créent des installations interactives souvent immersives. Ici le visiteur est entouré d’image à 360°, ces images d’inspirations organique et électronique évoluent en fonction du déplacement et des mouvements des visiteurs.
« Les visiteurs se déplacent librement, développent des liens et des relations avec d’autres et reconnaissent le monde d’après leurs propres corps. Les œuvres peuvent aussi se déplacer librement et développer des liens et des relations avec le public, se calquant ainsi sur la notion du temps du corps humain. Bien que les œuvres demeurent autonomes, elles transcendent leurs frontières, donnant naissance à un monde sans limite. Les visiteurs se perdent dans le monde des œuvres d’art. Sans cesse, celle-ci se transforment en fonction de la présence des déplacements de chacun d’entre nous. Alors que nous nous immergeons et nous fondons en nous-mêmes dans ce monde unifié, nous explorons une nouvelle relation qui transcende les frontières entre les individus ainsi qu’entre l’humanité et le reste du monde. »

« La cascade dévale le long d’un mur et envahit la pièce : l’illusion est parfaite. Voici, le nouvel espace du collectif TeamLab, au cours de sa déambulation le visiteur est totalement immergé dans des installations en perpétuel changement. Au fil des cinq univers, les œuvres réagissent à son contact et le suivent dans son parcours. « Nous avons créé un univers sans frontière composé de plusieurs œuvres d’art qui se déplacent d’elles-mêmes, communiquent entre elles et se mélangent parfois avec d’autres (…) J’aimerais que cet espace soit un lieu où l’on puisse se rappeler que les frontières n’existent pas dans ce monde » Toshiyuki Inoko, co-fondateur de TeamLab.

Le 21 Juin 2018, le collectif ouvre un musée à Tokyo, il espère séduire un large public.
L’ambition principale de TeamLab est de « libérer l’art des contraintes physiques (qui sont celles d’une peinture sur socle) »
Toshiyuki Inoko « Nous pensons que l’art numérique peut étendre le concept de beauté (…) Le fait que l’univers se transforme avec la présence de l’autre est très important pour nous. Je fais partie de l’œuvre aussi bien que tous les autres visiteurs. »
Ce musée est une véritable prouesse technologique, il mobilise 520 ordinateurs et 470 projecteurs. Les pièces présentées ne sont ni des animations pré-enregistrées, ni des imageries en boucle, il s’agit d’images réalisées en temps réel (elles sont créés par des algorithmes complexes)

https://www.cnews.fr/monde/2018-05-03/tokyo-un-musee-numerique-pour-repousser-les-frontieres-de-lart-780518